26 mars 2015

Le bord des mondes - Intrigue et curiosité au Palais de Tokyo.

Lorsque j'ai vu l'affiche de la nouvelle exposition du Palais de Tokyo, à savoir Le bord des mondes, il ne m'en a pas fallu plus pour attiser ma curiosité ! Un peu de temps libre et, quelques jours plus tard, me voilà à la découverte de cette rétrospective pour le moins atypique ! 

When I saw the poster of the new exhibition at the Palais de Tokyo, Le Bord des mondes, it didn't need me more to stir my curiosity! A free time and a few days later, I was ready to discover this atypical exhibition !

Par le biais de cette exposition le Palais de Tokyo a d'abord cherché à répondre à la question posée par Marcel Duchamp « Y-a-t-il des œuvres qui ne soient pas d'art ? » Pour cela ce sont plusieurs créateurs aux pratiques et techniques différentes qui ont accepté d'exposer leurs créations.

Through this exhibition, the Palais de Tokyo has first sought to answer the question asked by Marcel Duchamp « Are there creations which are not art » ? For this,  several creators who use different practices and techniques have agreed to display their creations.

À la lisière de l'art et de l'invention cette rétrospective présente le travail d'une trentaine de créateurs et inventeurs, souvent extérieurs au monde artistique, qui s'interrogent sur le mystère de la création.

At the border of art and invention this retrospective presents the work of thirty creators and inventors, often outside of the art world, who wonder about the mystery of creation.




Sortir des sentiers battus mais aussi de l'art traditionnel afin de rompre les barrières qui le sépare habituellement de la science, la politique, les mathématiques, ou encore la technologie est enfin chose faite grâce à ces créateurs marginaux.

Break down the barriers that usually separates the traditional art of science, politics, mathematics, or technology is finally done thanks to these marginal creators.

Parmi eux figurent Jesse Krimes et ses portraits de prisonniers calqués sur des savons, Jerry Gretzinger et la carte aérienne de son monde imaginaire ou encore Kenji Kawakami et ses parapluies à chaussures. Trois créateurs aux idées astucieuses parmi les 30 autres qui sont exposés mais laissez moi maintenant vous présenter mes coups de cœur après ces trois photos.

Among them we can find Jesse Krimes and his portraits of prisoners printed on soaps, Jerry Gretzinger and his aerial map of his imaginary world or Kenji Kawakami and his umbrellas for shoes but let me introduce my favorites after these three photos.

Jesse Krimes.

19 mars 2015

Big Eyes, le nouveau bijou du 7ème art !

Cet article a fait la Une du site Hellocoton le 20 mars 2015. Merci à l'équipe et à vous ! 

______________________


Grande amatrice du travail de Tim Burton il était pour moi impossible de louper Big Eyes, son nouveau film, que j'attendais depuis plusieurs mois déjà. Il faut dire que le scénario semblait assez intéressant mais après avoir lu de nombreuses critiques globalement bonnes voici mon avis avec en prime le synopsis.

Big fan of the work of Tim Burton it was impossible for me to miss his new movie : Big Eyes. It must be said that the scenario seemed interesting  but after reading many good critics I would like to give my opinion.


Synopsis

BIG EYES raconte l'histoire vraie de l’une des plus grandes impostures de l’histoire de l’art. À la fin des années 50 et au début des années 60, le peintre Walter Keane a connu un succès phénoménal et révolutionné le commerce de l’art grâce à ses énigmatiques tableaux représentant des enfants malheureux aux yeux immenses. La surprenante et choquante vérité a cependant fini par éclater révélant au grand jour l’extraordinaire mensonge du couple Keane.

BIG EYES tells the true story of one of the greatest frauds in the history of art. In the late 50s and early 60s, the painter Walter Keane knew a phenomenal success and revolutionized the art trade with its enigmatic paintings of unhappy children with huge eyes. However, the surprising and shocking truth finally burst into the open revealing the extraordinary lie of the couple Keane.





14 mars 2015

Instagram : Les artistes, la vraie vie et ses détracteurs.

Merci à la team Inspilia d'avoir mis cet article à la une de leur site le 16 mars 2015 ! Parce qu'il y en a marre des critiques gratuites ! 




______________________


Pour ce nouvel article autant vous dire que je vais parler sec ! Vous vous souvenez de mes propos quelque peu piquants sur l'exposition du Studio Ghibli ? Ce coup-ci ça sera la même chose mais d'une manière toujours aussi arty bien entendu !


On commence tout de suite par le travail du street artiste britannique Bruno Ribeiro qui a pris l’initiative de passer du virtuel au réel en proposant aux passants d'admirer l'environnement Londonnien à la manière d'Instagram. Après avoir découpé les encadrements reprenant l'esthétique de ce célèbre réseau social il les a ensuite placés dans des coins stratégiques de la capitale en y indiquant la localisation de chaque cliché et son nombre de likes.